Médecine générale

La médecine générale comprend la prévention, le diagnostic et le traitement de maladies, de troubles et de blessures chez les animaux.

Services dentaires

Nous offrons des services dentaires dans le but de fournir des soins de qualité pour votre animal de compagnie. On estime que 80 % des animaux de compagnie montrent des débuts de parodontopathies dès l'âge de 3 ans. C'est pourquoi les examens dentaires et les nettoyages sont importants. Des études montrent également que les animaux ayant une bonne hygiène buccale vivent généralement de 2 à 4 ans de plus que les autres animaux de compagnie. Bien que l'on puisse éviter les parodontopathies, elles peuvent mener à la maladie cardiaque, à une infection rénale, à une infection du foie ou à un AVC, si on ne les traite pas.
Raisons de procéder à des examens dentaires réguliers :

  • Éviter la perte de dents liée à des parodontopathies.
  • Aider l'animal à éviter des complications inutiles.
  • Aider l'animal à conserver des dents fonctionnelles et en santé.
  • Donner une bonne haleine et éviter des dommages potentiels. 

En quoi consiste un examen dentaire pour un animal?
Les animaux peuvent souffrir des mêmes troubles que les humains, dont la gingivite, les parodontopathies, un besoin d'extraction dentaire et un besoin de détartrage. Les examens réguliers peuvent permettre d'éviter des dépenses et des maux inutiles.
Les examens dentaires pour les animaux sont similaires à ceux pour les humains. Ils comprennent un nettoyage et un polissage. Une ou des extractions dentaire peuvent être nécessaires si on décèle des troubles sérieux.
Lors du nettoyage dentaire de votre animal, le technicien dentaire nettoie doucement les dents à la surface à l'aide d'un détartreur à ultrasons qui nettoie en utilisant les vibrations des ondes sonores et de l'eau. Les ondes déplacent l'eau, ce qui crée des bulles qui implosent à la surface des dents, puis tuent les microbes. Cela sépare la plaque de la structure de la dent. Après le détartrage, le technicien polit les dents de l'animal afin de compléter le nettoyage.
Après le nettoyage, on fournit une analyse complète de la santé buccale de l'animal. On donne des conseils au propriétaire concernant la gestion quotidienne de l'hygiène buccale de l'animal. S'il y a présence d'un trouble sérieux, on en informe le propriétaire avant de planifier un traitement.
Quelques conseils concernant l'hygiène quotidienne :
  • Brosser les dents de l'animal au moins une fois par semaine peut réduire l'accumulation de tartre de 50 à 60 %.
  • Les produits dentaires pour les animaux, tels que le CET peuvent protéger les gencives et réduire le tartre.
  • Les aliments secs sont plus bénéfiques pour les dents que les aliments en conserve. Ils causent de l'abrasion à la surface des dents, ce qui aide à réduire l'accumulation de tartre. 
  • Plusieurs jouets aident à maintenir une bonne santé buccale. Ces jouets divertissent les animaux mais aident aussi à nettoyer leurs dents.

Créer une surface propre et lisse fait en sorte que le tartre et la plaque s'accumulent difficilement.
Si vous désirez prendre rendez-vous pour un nettoyage dentaire pour votre animal de compagnie, appelez-nous et permettez à votre animal d'avoir un sourire sain!

Dermatologie

La plupart des propriétaires ne savent pas que le fait que l'animal se gratte, se lèche, et se morde, sont des signes d'un trouble de la peau. Bien qu'il y ait plus de 150 maladies de la peau chez les animaux de compagnie, il est possible de les traiter.
Les troubles de la peau peuvent causer de l'anxiété chez l'animal. Nous offrons donc des examens et des traitements dermatologiques qui peuvent aider l'animal à vivre de façon confortable. Le rôle du propriétaire est important dans le processus de détection et de traitement des troubles de la peau. Il est celui qui doit déceler ce qui cause l'irritation. Le propriétaire doit surveiller la réaction de l'animal après qu'il ait mangé, qu'il ait joué dehors, et qu'il ait interagi avec d'autres animaux. Lors du rendez-vous, le vétérinaire discute des observations du propriétaire afin de déterminer les tests qui seront nécessaires au diagnostic et au traitement des troubles de la peau de l'animal.
Troubles dermatologiques communs chez les animaux de compagnie :


  • Maladies auto-immunes
  • Maladies chroniques des oreilles
  • Maladies du pied
  • Infection à l'oreille
  • Dermatite par allergie aux piqûres de puces
  • Pelade
  • Troubles hormonaux
  • Infections parasitaires, bactériennes, ou fongiques
  • Allergie cutanée causée par le contact, l'environnement ou la nourriture
  • Cancer de la peau

En quoi consiste le traitement?
Notre vétérinaire travaille avec le propriétaire et avec l'animal pour déterminer le traitement qui convient. Cela peut prendre plusieurs tentatives puisqu'il n'est pas simple de trouver la bonne méthode.
Afin d'améliorer la précision de notre diagnostic, nous pouvons procéder aux tests suivants afin de complémenter le pronostic initial :
Biopsie - Une biopsie sert souvent à déceler un cancer de la peau ou une maladie auto-immune de la peau. Lors d'une biopsie, on prélève un fragment de la zone affectée de la peau, puis on l'examine à l'aide d'un microscope. Le vétérinaire est alors en mesure de déterminer la nature du problème.
Culture de la peau - Si l'animal souffre d'un trouble de la peau qui résiste aux traitements entamés, on procède habituellement à une culture de la peau afin de pouvoir tester plusieurs traitements à la fois. Cela aide à déterminer le bon traitement sans avoir à continuellement déranger l'animal.


Si vous avez des questions concernant la dermatologie de votre animal ou si vous pensez qu'il souffre d'un trouble de la peau, contactez-nous dès aujourd'hui.

Ophtalmologie vétérinaire

L'ophtalmologie vétérinaire comprend les soins oculaires et la prévention des maladies oculaires pour les animaux. Les examens annuels de la vue permettent d'évaluer l'état de la vision, de mesurer la production de larmes et les abrasions cornéennes. Si on décèle des troubles sérieux, on planifie un traitement. Lors de la planification, on discute des options et des recommandations afin d'entreprendre le traitement convenable.
Signes de troubles de la vue chez les animaux :


  • Néoplasie près de l'œil ou dans l'œil
  • Changements de comportement, tels qu'une baisse d'énergie
  • L'animal heurte des objets ou est désorienté dans un environnement familier
  • Décoloration de l'iris ou de la pupille
  • Couche floue sur la pupille
  • Écoulement excessif au niveau des yeux
  • L'animal se gratte les yeux
  • Yeux rouges et enflés
  • L'animal louche ou est sensible à la lumière

Prévention et traitement des troubles de la vue chez les animaux
Lors d'un examen de routine, on procède aux examens mentionnés ci-dessous. Les examens de la vue prennent en compte le confort de l'animal et ne causent pas de douleur. Si on décèle des troubles sérieux, on discute des traitements potentiels, dont les interventions chirurgicales.
Coloration à la fluorescéine - En administrant des gouttes fluorescentes, le vétérinaire est en mesure de déceler toute sécrétion provenant d'une plaie. La tâche verte reste sur les plaies et sur les égratignures, ce qui permet au vétérinaire de bien les voir.
Test de Schirmer -
Le vétérinaire place une bandelette d'analyse sur la paupière de l'animal dans le but d'irriter la surface de l'œil. Cette irritation entraîne une sécrétion lacrymale qui permet au vétérinaire de mesurer la production de larmes par minute.

La différence entre la vision d'un animal et celle d'un humain
La vision d'un animal est largement différente de celle d'un humain. Les distinctions principales sont : l'acuité visuelle et le spectre optique. La rétine des animaux contient moins de cônes que celle des humains, ce qui limite le nombre de couleurs qu'ils sont en mesure de voir. Les animaux ne perçoivent donc que le jaune, le blanc, le bleu, le violet et le noir. Les animaux ont aussi un champ visuel plus étendu que celui des humains. Leur acuité se limite toutefois à une portée d'à peu près 6 m. Le résultat final est que les animaux ont une structure additionnelle dans l'œil que l'on appelle tapetum. Cette structure permet aux animaux d'avoir une bonne vision la nuit en accumulant de la lumière.
Si vous avez des questions concernant l'ophtalmologie vétérinaire ou si vous voulez prendre rendez-vous pour un examen de routine pour votre animal de compagnie, appelez-nous dès aujourd'hui.

Imagerie diagnostique

Nous offrons des services d’imagerie diagnostique afin de fournir des soins médicaux supérieurs aux animaux et de complémenter les pronostics. L’imagerie diagnostique fait appel à des machines qui fournissent une représentation photographique des anomalies et des blessures. Le vétérinaire peut alors délivrer un diagnostic précis afin de traiter le problème.


Raisons de faire appel à l’imagerie diagnostique


  • Évaluer des enflures au visage et des problèmes dentaires
  • Déceler une infection de la vessie
  • Déterminer l’emplacement d’une fracture
  • Évaluer l’état d’une grossesse
  • Aider à déceler une maladie du cœur
  • Identifier un corps étranger que l’animal aurait avalé

Types d’imageries diagnostiques


Radiographie numérique - Habituellement, on procède d’abord à une radiographie lorsqu’on veut évaluer l’état d’un animal. La radiographie numérique est précise et affiche un contraste marqué. Grâce à cette précision, le technicien est en mesure de prendre un petit nombre d’images, ce qui permet à l’animal de ne pas être trop inconfortable. La radiographie numérique projette également moins de rayonnements que la radiographie traditionnelle. Cela permet de ne pas trop exposer l’animal à des rayonnements inutiles.

Échographie - L’échographie est une forme d’imagerie médicale tridimensionnelle. Cette méthode est parfaite pour les situations délicates (une grossesse, par exemple), ou pour les cas où la mobilité de l’animal est réduite. Une échographie se fait de façon douce et sert habituellement à examiner la région abdominale.


En quoi consiste l’imagerie diagnostique?


La méthode employée dépend de la région que l’on examine et de la taille de l’animal. Dans le cas des petits animaux, l’animal est souvent allongé et placé dans plusieurs positions afin de permettre au vétérinaire d’examiner la zone affectée.


Les animaux malades ressentent souvent de l’anxiété ou du stress. Cela peut faire en sorte que l’animal ne coopère pas lors de l’examen. Dans ces cas, notre équipe essaye de créer un environnement confortable pour l’animal et tente de le guider afin qu’il puisse coopérer. Si l’animal est agressif ou s’il ne coopère toujours pas, le vétérinaire peut opter pour une légère sédation pendant l’examen. L’animal est habituellement sous anesthésie lorsque l’examen requiert qu’il soit immobile.


Si vous avez des questions concernant l’imagerie numérique, contactez-nous.

Oncologie

Nous comprenons que le fait d'avoir un animal atteint d'un cancer peut être une situation difficile.  Notre objectif est de vous fournir de l'information pertinente, de répondre à vos questions, et de vous guider dans votre prise de décision.
Voici quelques signes qui peuvent indiquer la présence d'un cancer :

  • Changements dans la forme, la taille ou la texture d'une masse préexistante.
  • L'animal bave constamment.
  • Diarrhée.
  • L'animal a de la difficulté à uriner ou à déféquer.
  • Écoulements et mauvaises odeurs en provenance des oreilles.
  • Mauvaise haleine.
  • Nez qui coule fréquemment (qu'il saigne ou pas).
  • Durée de la léthargie supérieure à la normale.
  • Nouvelles masses.
  • Changements considérables dans la façon de se déplacer - l'animal boite ou a changé sa posture de façon subite.
  • Augmentation visible de la consommation d'eau.
  • Les dents de l'animal bougent.
  • Vomissements.

Si vous remarquez l'un, ou plusieurs, de ces symptômes, nous vous recommandons de prendre rendez-vous immédiatement afin d'analyser la situation.
Traitements offerts pour les animaux
Contrairement aux humains, les animaux souffrant d'un cancer ne ressentent que faiblement la douleur. Bien que plusieurs cancers chez les humains soient similaires à ceux chez les animaux, leurs façons d'attaquer le corps ne sont pas identiques. C'est pourquoi les traitements sont différents dans les deux cas. Il n'y a pas de cure pour le cancer chez les animaux, mais de nombreux traitements existent et permettent de prolonger leur vie. On peut contrôler la plupart des cancers avec des soins vétérinaires en n'entraînant que des effets secondaires minimes.  Le traitement que l'on utilise dépend du type de cancer, ainsi que du pouvoir envahissant de celui-ci. On fait parfois appel à une seule forme de traitement, mais on en combine parfois plusieurs types afin d'attaquer le cancer de plusieurs angles. Le vétérinaire formule un plan concret en fonction du type de cancer et de son avancement.
Si vous avez des questions à propos de l'oncologie chez les animaux ou à propos des traitements, contactez-nous.

Euthanasie

La perte d'un animal de compagnie représente une situation délicate, et nous comprenons qu'il est difficile de prendre la décision finale. Nos vétérinaires évaluent la douleur de votre animal de façon professionnelle et ne recommandent pas l'euthanasie si elle n'est pas entièrement nécessaire. Ils s'assurent également que tout soit fait de façon humaine.
Le propriétaire peut être présent lors de l'euthanasie. On injecte un produit chimique qui imite une surdose d'anesthésie et qui permet à l'animal de plonger dans un sommeil éternel. Une fois dans la circulation sanguine, le produit chimique cible le cerveau et le cœur. Il empêche d'abord les nerfs de sentir la douleur, puis il empêche graduellement le cœur de battre.
Bien que la décision de procéder à une euthanasie soit difficile, il est important que le propriétaire pense à la douleur de l'animal avant de penser à la sienne. Dans les cas où l'euthanasie permet de faire cesser une douleur physique intolérable, elle représente parfois la meilleure décision envisageable.
Quelques raisons communes de procéder à l'euthanasie :

  • Maladie qui causerait de la souffrance si l'animal reste en vie (perte de qualité de vie).
  • Organes endommagés au point où on ne peut plus guérir la maladie/blessure.
  • Maladie incurable, telle que le cancer.
Après l'euthanasie
Après l'euthanasie, vous pouvez décider de prendre l'animal avec vous ou de le faire incinérer. Les derniers adieux sont difficiles, et c'est pourquoi nous recommandons de prendre les dispositions nécessaires à la préparation de l'euthanasie avant que l'on y procède. Peu importe la décision que l'on prend, il ne faut pas la précipiter. Certains propriétaires préfèrent garder une urne et d'autres décident de laisser l'animal chez le vétérinaire car cela facilite la guérison émotionnelle dans leur cas. L'animal s'est éteint paisiblement et c'est maintenant à vous de prendre la décision qui vous convient.
Le deuil est différent pour chaque propriétaire. Certains ont besoin de quelques jours, alors que d'autres ont besoin de plusieurs mois. 
Si vous avez des questions concernant l'euthanasie ou que vous désirez prendre rendez-vous afin de savoir si l'euthanasie conviendrait à votre animal, contactez-nous dès aujourd'hui.